D’abord, désolé du léger abandon du blog, je viens d’enfiler deux shows et un voyage au Lac St-Jean qui m’ont un peu occupés! Je vous promets que ce blog ne tombera pas dans le cimetière de l’Internet (avec Geocities et Altavista).

Quelques suggestions de tounes. Encore une fois, c’est pas tout sorti hier, mais plus avant-avant-avant hier.

 

Un:

Ça c’est ce que j’écoutes le plus de ces temps-ci. C’est un truc qui m’a échappé quand c’est sorti (y’a même pas de revue de Pitchfork: tssssss…). L’album est vraiment bon, c’est comme un Owen Palett plus électro et moins énervé/énervant. Les premières chansons de l’album sont clairement les meilleures, mais je vous avoue que je lui dois encore plusieurs écoutes avant de le juger comme il se doit.

 

Deux:

Ford & Lopatin, anciennement “Games“. J’avais oublié de le mentionner dans mon dernier post du genre, mais Channel Pressure est un album de électro-pop tordu qui mérite qu’on lui accorde de l’attention. Aux premières écoutes, tout passe un peu vite, mais après le choc on y décèle des tonnes de références à des sons et arrangements années 80, qui sont apprêtées à leur propre manière, ce qui rend le tout pas mal intéressant. Le structures de chansons empruntes à la fois au “stream of consciousness” de la musique électro et à la pop. Emergency Room est vraiment accrocheuse cependant, et ce son de bass est tellement parfait. Bref, pas mal cool comme truc.

 

Trois:

Ça c’est sorti hier. Je suis totallement “hypé” par le prochain album de M83. Saturdays = Youth était incroyable, mais cette fois Anthony Gonzalez promet quelque chose d’épique. Dans cette chanson il y a quand même le côté pop se rapprochant de Kim & Jessie. J’ai hâte.

——

Sinon, j’ai bien aimé mon unique écoute de John Maus à date, et j’ai hâte d’écouter le nouveau Beirut (disponible dans des raccoins lugubres du web). Ah pis le nouveau Washed Out c’est quand même pas mal cool.