Cassettes

30/08/2012

 

 

Photos et design: Anne-Christine Guy.

Eh oui, le dernier EP de la série des B-Sides de Chasing Birds est enfin arrivé! Roasted Chicken.

Pochette: Anne-Christine Guy.

Les tounes sont des versions alternatives, work-in-progress ou démos de l’album. Je n’ai fait aucun remixage, toutes les erreurs et problèmes sont encore présents.

Your Letter (Pop Version)

C’était la première version complète de la toune. Comme la fin clashait vraiment avec l’album, j’en ai refait une autre qui allait vraiment ailleurs.

Major Marmelade (Lo-fi Mix)

Version avec voix et paroles différentes.

Backyard Longer

Une version longue de Backyard Smoother, avec des nouvelles sections.

The Shade Of Leaves (Demo)

J’avais beaucoup travaillé sur cette version, mais je ne la trouvais pas assez sentie finalement. J’en ai refait plusieurs autres, pour garder celle de l’album à laquelle j’ai rajouté d’autres guitares et une clarinette.

Pompom II

Vous pouvez faire l’exercice de comparer Pompom I (parue sur le premier EP Sparrow), Pompom II et Pompom IV sur l’album. Cette version-ci est carrément un mélange entre la version I et IV. Après, j’ai décidé de n’en garder que les parties instrumentales et d’y rajouter un bridge (c’est Pompom III, inédite). Dans Pompom IV, j’ai ensuite refait un meilleur bridge. La version de l’album est à des lieux de Pompom I, et est en fin de compte le fruit du hasard, de nombreux “edits”, et de transmutations extrêmes.

In The Lake

Une première version que j’ai enregistrée rapidement, mais qui manquait un peu de finition. Ce que je savais même avant de la commencer.

Voilà, c’est ce qui termine l’épopée des EPs! J’aimerais remercier tous ceux qui ont suivi ce périple qui aura duré plus de 5 mois en comptant les retards, et qui ont acheté l’album. J’aimerais aussi remercier Anne-Christine Guy qui a embarqué dans l’idée de faire des pochettes de cassettes avec des oiseaux dessus. Merci à Maxime Robin et KPTN pour leur remixes, Anne-Christine Guy (encore une fois!) avec sa version de Mosquito Song. Et aussi The Strokes pour ne pas me poursuivre.

Ce fut très cool et pas très cool en même temps de produire ces EPs. De revisiter des tounes vieilles d’un an et demi, parfois c’est pas super. Mais ça m’a permit d’en redécouvrir aussi. Et vous remarquerez peut-être que j’ai carrément amélioré mes capacités de mixeur d’un EP à l’autre. Dommage que l’album soir sorti en premier…

Comme je suis apparemment hyper-productif, j’ai déjà des compos en cours. J’espère pouvoir emmener ça à une coche de plus, pis je pense que l’avenir va être nice.

Ciao!

Blur. Ce band.

27/08/2012

Cet été, j’ai décidé que j’écoutais la discographie de Blur.

Je ne les connaissais vraiment pas beaucoup. Adolescence focusée sur le nu-métal et les Beastie Boys.

J’ai toujours trouvé que Damon Albarn était un pionnier du pop moderne, j’adore Gorillaz, je trouve que “The Good, The Bad & The Queen” est un des meilleurs albums des années 2000s, et ses nombreux projets exploratoires sont toujours empreints d’une idée de recherche dans un mode “pop” que j’aime beaucoup. Et avec le comeback cet été, la sortie de Blur 21 et de Parklive, c’était le bon moment pour moi de les découvrir au-delà de la criss de toune qui fait “Woouu-houu!”.

Faque voici le fruit de mes découvertes. Du plus vieux au plus neuf.

Du plus straight au plus fucked up.

For Tomorrow:

Accrocheur, mélodique, merci, bonsoir.

Star-Shaped

Personne ne semble s’en souvenir de celle-là. Super mélodie, mais complexe.

Tracy Jacks

Reste fuckin dans la tête. Autant que Modern Life is Rubbish parle de la classe pauvre, Parklife raconte des histoires de la classe moyenne de façon très détachée et cool.

To The End

Moi, des toms pis des vibraphones, pis j’suis vendu.

This Is A Low

Une des premières tounes qui semble humaine plutôt que juste du flashing. Merci. Et Wow.

The Universal

Genre de ballade, mais qui marche à fond. The Great Escape est très accessible, mais pas mauvais pour autant.

Country Sad Ballad Man

J’ai eu de la difficulté à en choisir une de l’album “Blur” qui n’était pas Beetlebum et Song 2. J’ai choisi cette toune parce qu’on voit Blur lâcher le britpop pour quelque chose de plus… indie américain.

Tender

Cette toune est parfaite. Harmonie entre Coxon et Albarn. Entre le indie américain et la pop britannique. Ça dure 7 minutes, pis ça pourrait durer encore plus longtemps, sur deux fuckin accords.

Caramel

Ok, Blur ont plein de tounes qui semblent garrochées, faites pour s’en calisser après une écoute. À ce niveau, ils me rappellent vaguement les Wings des années 70s. Super bons, mais souvent pas si remarquables. Caramel est une toune creuse de l’album 13, qui est en fait l’album le plus space de Blur. Et Caramel illustre comment le band peut être très sérieux quand il veut. Et c’est ça qui fait sa force, ce band. D’être sérieux quand il veut. Parce que ça prend par les trippes quand ça arrive.

Out of Time

Think Tank est bizarre. Je suis pas sûr que je l’aime encore. Coffee & TV est cool. Faudrait que je le réécoute plus souvent. Mais cette toune, c’est du génie.  Un beat et de la guit acoustique.

Ça va s’en venir bientôt! Promis! Je suis juste un peu dans le jus…

Ce dernier EP contient des démos, versions alternatives ou ratées de 6 des chansons de l’album Chasing Birds.

Il s’appelle Roasted Chicken!

Tracklist:

A

  1. Your Letter (Pop Version)
  2. Major Marmelade (Lo-fi Mix)
  3. Backyard Longer

B

  1. The Shade Of Leaves (Demo)
  2. Pompom II
  3. In The Lake (Demo)