Namaste, MCA

05/05/2012

Je devais avoir 13 ou 14 ans, je ne m’en souviens plus. J’avais déjà entendu parler des Beastie Boys. Probablement que Sabotage jouait à la radio de mon secondaire. Mais aussi parce que mon ami Vincent les aimait vraiment beaucoup. Moi, dans le temps je trippais sur les Beatles.

Un jour j’ai écouté Intergalactic, à ma radio du secondaire. Je viens d’un petit village, alors des gens chialaient: “c’est de la musique de nègre d’afrique.” Je n’aimais pas encore le rap, mais je trouvais que c’était une toune intéressante, il y avait un vocoder pis toute, et puis je trouvais que de toute façon ceux qui disaient ça c’était vraiment des caves. À 14 ans c’est une bonne raison pour s’y intéresser.

Alors, me voilà en train de copier Hello Nasty de mon ami Vincent sur une cassette. Après je m’abonnais à la Maison Columbia et je commandais Licensed To Ill, Check Your Head et Ill Communication. J’ai cherché Paul’s Boutique pendant vraiment longtemps, pour le trouver à Québec en cassette à quelque part.

En tous cas, je ne suis pas le seul de ma génération. Les Beastie Boys ont changé ma vie.

Grâce à eux, j’ai découvert James Brown, Led Zeppelin, des trucs kitsch comme Zapp & Rogers, des trucs hot comme Carlos Santana pis plein de vieux funk. Je me suis interessé au hip-hop vieux: Cypress Hill, Public Enemy, Jurrasic 5, Run-DMC… Après ce fut le sampling… DJ Shadow en particulier. Beck et The Avalanches aussi. Et j’aimais Grand Royal. Je me rappelle encore d’écouter Jon Spencer & The Blues Explosion, Buffalo Daughter, Cibo Matto, At The Drive In, que j’ai tous découverts avec le label.

Bref, j’aime la musique et c’est de la faute des Beastie Boys (pis les Beatles mettons). J’aime le hip-hop et c’est de leur faute aussi.

Les Beastie Boys étaient cools. Ils avaient pas l’air compliqués, et surtout, leur musique était une musique de célébration d’amitié. Tout le monde était invité au party, pis le party avait l’air vraiment l’fun. C’est ça que j’entends quand j’écoutes leur musique.

Adam Yauch est décédé. C’était le dude du band qui semblait le plus spirituel; quand il y avait une toune qui commençait avec lui qui rappait, ça donnait l’impression que ce n’était pas de la blague. Il vivait la toune. Pis sérieux, ses lignes de basses étaient vraiment hot. Gratitude, Sabotage, Sabrosa. Probablement le meilleur musicien du band.

Je réalise en lisant un peu partout c’est probablement LE band de la génération qui a grandi dans les années 90s. Alors je voulais partager avec vous un peu de ma tristesse, mais surtout, une célébration de bonne musique que ce dude a fait avec ses copains dans le temps.

Namasté, MCA.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: