Les 2 premiers EPs (Sparrow et Albatross) seront en vente à mes shows. Genre 5$.

QUANTITÉ EXTRÊMEMENT LIMITÉE!

25 mai – Temps Partiel, Qc

3 juin – Festival ARTEFACT, Valleyfield

Plus à venir.

Photos: Anne-Christine Guy

Allô. Voici la pochette du 2e EP de la série des EPs de Chasing Birds.

Les EP01 et EP02 seront en vente en cassette mes prochains shows!

25 mai – Québec, Temps Partiel

3 juin – Sallaberry-de-Valleyfield, Festival ARTEFACT

8 juin – Montréal, Centre St-Ambroise

Version numérique gratuite à l’achat de Chasing Birds ou en streaming ici.

1. Hard To Explain (The Strokes cover)

BONUS! C’est un cover de la chanson de The Strokes. En fait c’est un projet que j’ai réalisé récemment dans le cadre de un cours de Postproduction audionumérique à l’Université, dans mon programme de Réalisation audionumérique. J’ai toujours vraiment adoré cette chanson là, et je trouvais que la mélodie s’adaptait bien à quelque chose de plus smooth et planant.

2. I’m Gonna Rise Up To The Occasion And Stay Awake

Ce EP contient probablement les plus vieilles chansons que j’ai composé durant la période de composition de Chasing Birds. Celle-ci, je savais que je n’allais pas la mettre sur l’album dès le départ. Je l’ai composé dans l’idée que j’allais prendre un peu toutes les idées instrumentales que j’avais développées dans Sun Grass Room Street, mais dans un cadre très pop. En bout de ligne, j’étais déjà écoeuré avant même d’avoir fini de l’enregistrer. Cependant, il reste que c’est une mélodie que je trouve encore très cool, et on la fait souvent en show pour cette raison.

3. Over

Oh boy. Une autre vieille toune, une sorte de de gentille ballade qui se transforme soudainement en un coda à la Beach House. J’utilisais l’approche lo-fi, héritée de Cinnamon EP (en background: un click track, et la scie ronde de mon voisin). Ça fitait juste pas sur l’album. C’est comme gracieux mais laid à la fois. Comme un Albatross.

4. Strong

Cette toune là je l’ai composée plus tard que les autres… j’étais en train d’essayer de faire des chansons plus folk. C’est correct, mais pas extraordinaire, et ça ne me représentait pas tant. B-Side.

5. Tadoussac Blanc

Un mois de mars, j’étais à Tadoussac à l’auberge de jeunesse. Je devais y rester 2 jours, mais finalement une tempête de neige vraiment intense a fait que j’y suis resté coincé une journée de plus. On ne pouvait pas partir: il y avait plusieurs pieds de neige de tombés en peu de temps, des avalanches sur la route, bref le chaos général. J’étais comme isolé du monte extérieur, le feeling était très spécial. J’ai mis à jour mon statut Facebook: “Tadoussac blanc”. Et mon ami Caro de me répondre: “Pas game de faire une toune avec ça”.

Faque j’ai fait une toune. Encore aujourd’hui, je suis vraiment content de cette toune. C’est inspiré en tous cas, et c’est un mélodie très simple mais vraiment efficace. J’ai eu beau tout tenter mais ça ne marchait vraiment pas sur l’album. Ça reste que en show, on la fait tout le temps, parce qu’elle est vraiment le fun à jouer et à chanter.

Probablement ma toune pref qui n’est pas sur l’album.

6. L’auberge

Suite du trip Tadoussac… petite toune instrumentale composée à l’auberge, avec un échantillonnage d’une bande d’enfants qui y séjournait. Over and out.

EP#2 – Albatross

08/05/2012

Pour ceux qui ont acheté Chasing Birds, ou ceux qui vont le faire bientôt (yé pas trop tard!), mon prochain EP que je suis en train de mixer, right now.

Bandcamp!

Ou disponible en cassette à mon prochain show…

Tracklist:

A

  1. Hard To Explain (The Strokes cover)
  2. I’m Gonna Rise Up To The Occasion And Stay Awake
  3. Over
B
  1. Strong
  2. Tadoussac Blanc
  3. L’auberge

Namaste, MCA

05/05/2012

Je devais avoir 13 ou 14 ans, je ne m’en souviens plus. J’avais déjà entendu parler des Beastie Boys. Probablement que Sabotage jouait à la radio de mon secondaire. Mais aussi parce que mon ami Vincent les aimait vraiment beaucoup. Moi, dans le temps je trippais sur les Beatles.

Un jour j’ai écouté Intergalactic, à ma radio du secondaire. Je viens d’un petit village, alors des gens chialaient: “c’est de la musique de nègre d’afrique.” Je n’aimais pas encore le rap, mais je trouvais que c’était une toune intéressante, il y avait un vocoder pis toute, et puis je trouvais que de toute façon ceux qui disaient ça c’était vraiment des caves. À 14 ans c’est une bonne raison pour s’y intéresser.

Alors, me voilà en train de copier Hello Nasty de mon ami Vincent sur une cassette. Après je m’abonnais à la Maison Columbia et je commandais Licensed To Ill, Check Your Head et Ill Communication. J’ai cherché Paul’s Boutique pendant vraiment longtemps, pour le trouver à Québec en cassette à quelque part.

En tous cas, je ne suis pas le seul de ma génération. Les Beastie Boys ont changé ma vie.

Grâce à eux, j’ai découvert James Brown, Led Zeppelin, des trucs kitsch comme Zapp & Rogers, des trucs hot comme Carlos Santana pis plein de vieux funk. Je me suis interessé au hip-hop vieux: Cypress Hill, Public Enemy, Jurrasic 5, Run-DMC… Après ce fut le sampling… DJ Shadow en particulier. Beck et The Avalanches aussi. Et j’aimais Grand Royal. Je me rappelle encore d’écouter Jon Spencer & The Blues Explosion, Buffalo Daughter, Cibo Matto, At The Drive In, que j’ai tous découverts avec le label.

Bref, j’aime la musique et c’est de la faute des Beastie Boys (pis les Beatles mettons). J’aime le hip-hop et c’est de leur faute aussi.

Les Beastie Boys étaient cools. Ils avaient pas l’air compliqués, et surtout, leur musique était une musique de célébration d’amitié. Tout le monde était invité au party, pis le party avait l’air vraiment l’fun. C’est ça que j’entends quand j’écoutes leur musique.

Adam Yauch est décédé. C’était le dude du band qui semblait le plus spirituel; quand il y avait une toune qui commençait avec lui qui rappait, ça donnait l’impression que ce n’était pas de la blague. Il vivait la toune. Pis sérieux, ses lignes de basses étaient vraiment hot. Gratitude, Sabotage, Sabrosa. Probablement le meilleur musicien du band.

Je réalise en lisant un peu partout c’est probablement LE band de la génération qui a grandi dans les années 90s. Alors je voulais partager avec vous un peu de ma tristesse, mais surtout, une célébration de bonne musique que ce dude a fait avec ses copains dans le temps.

Namasté, MCA.