Simon Paradis, commissaire d’exposition

14/12/2011

Desfois dans la vie je fais de la musique pour vidéo. En voici des exemples. Je fais aussi des trames sonores pour des vidéos corporatives, pas tout le temps très motivantes, mais fortement alimentaires.

Dans tous les cas, c’est toujours la même chose: la musique est esclave de l’image. Et c’est correct comme ça, c’est justement le défi et ça pousse à faire des trucs qu’on aurait pas fait autrement.

Mais là, justement, que se passerait-il si l’inverse arrivait? Qu’arriverait-il si l’image était esclave de la musique? Et je ne parle pas seulement de vidéo, mais de tout art visuel en général.

Eh bien, je voulais savoir. Voilà pourquoi je suis en train de monter une exposition qui répondra à la question.

J’ai donc demandé à 8 artistes en art visuel et design graphique de se prêter au jeu. J’ai donc composé une trame sonore pour chacun d’eux, à partir de laquelle ils doivent créer une oeuvre visuelle.

Les heureux élus (surtout des heureuses élues) :

  • Madeleine Aubin
  • Étienne Baillargeon
  • Claudia Beaulieu
  • Sarah Bélanger-Martel
  • Émilie Chartré
  • Alexandra Desjardins
  • Marie-Claude Gendron
  • Anne-Christine Guy

L’expo, qui n’a pas encore de titre officiel, aura lieu du 30 janvier au 12 février 2012, au Pavillon Desjardins de l’Université Laval.

À suivre, baby!

One Response to “Simon Paradis, commissaire d’exposition”


  1. […] je l’ai mentionné à la fin de l’année dernière, je présente une exposition au Pavillon Desjardins de […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: