2011, 1996, 1980

21/10/2011

2011.

J’écoutes toujours pas mal de nouvelles affaires, mais il y a peu de choses qui m’ont marquées dernièrement. Pourtant j’y vais vraiment large… Entre autres, j’ai pas mal aimé Megafaun et Youth Lagoon. J’ai écouté le nouveau Mastodon (ben oui j’ai vraiment aimé le précédent, bon!) et je suis pas convaincu, c’est moins inventif on dirait.  La première et dernière toune du CD de Xeno & Oaklander sont vraiment bonnes. Là dans ma pile, j’ai Alaclair Ensemble, Kuedo, Broken Bicycle Club, Real Estate.

Mais ce que j’ai vraiment plus trippé dernièrement c’est ce truc qui passe facilement inaperçu: Twin Sister. Sur les 11 tounes y’en a pas une pareille. La première est électro lo-fi, la deuxième est pop groovy, la troisième dance 80… ainsi de suite jusqu’à ce qu’on ait passé de la trame sonore de jeu vidéo, à la toune Kate Bush, ou celle style James Bond et (ma préférée) la toune pop chinoise.

Voici le single vraiment bon, mais qui représente absolument rien du CD sinon le feeling que tout est fait à petite échelle, fait maison.

Ah pis la toune chinoise, je viens de la trouver:

1996.

Le nouvel album de DJ Shadow est sorti. Mes impressions: booof. Tsé y’a quelques tounes que j’aime bien. Enemy Lines est pas pire. Je trouve que Def Surrounds Us aurait dû être sur l’album. Mais y’a trop de bagossage insipide. DJ Shadow n’est pas là, il est ailleurs. Je sais pas où, mais son nom est maintenant ironique parce qu’il vit dans l’ombre de son passé. Et sa musique ne fait que référence à ça.

Et pourtant, moi je suis de ceux qui ont vraiment aimé le deuxième, Private Press. Je l’ai beaucoup écouté, et honnêtement c’est mon préféré. Mais, l’autre jour je réécoutais Endtroducing et l’ambiance qui se trouve dans ce CD est incomparable. Pis quand je suis arrivé à Changeling, j’ai crié: “Malade!”. Fuck le beat est en 7/8, pis l’ambiance est vraiment hot.

Why hiphop doesn’t suck in 1996.

1980.

J’ai déjà fait des covers de deux tounes de cet album. Cette toune là torche. En fait quelques pièces de l’album de McCartney II représentent le seul instant ou Paul s’est mis à faire de la musique post-77, post-punk. Tsé genre pas vieux rock là.

TEMPORARY.

SECRETARY.

One Response to “2011, 1996, 1980”


  1. Je seconde pour DJ Shadow: Endtroducing est dans mon Top 10 à vie; impeccable de A à Z, intemporel, mais en même temps tellement une belle image sonore de son époque.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: