Dans un post précédent, je mentionnais que faire un album était comme un cube Rubik: difficile à compléter.

Mais depuis ce temps, j’ai continué à composer des chansons. Maintenant, j’en ai à peu près 25.

Et les meilleures sont arrivées quand j’ai arrêté de me soucier du cube rubik. J’ai arrêté de me dire: il faut que l’album ait tel ou tel son.

Plutôt que faire ce cube:

J’essaie de faire celui-là, il est beaucoup plus sympathique et attachant:

Pendant tout ce temps j’ai tenté d’accomplir les résultats suivants avec mon album:

  • Faire un album folk assez straight.
  • Faire un album de prog-folk.
  • Faire un album avec un son organique (électro-acoustique).
  • Faire un album épique plus à la Cinnamon.
  • Faire un album pop.
Bref, finalement c’est un peu de tout ça qu’il va y avoir dans le prochain album, et plus encore. Car les dernières que j’ai fait ne fittent pas vraiment là-dedans.
——
PS: Je ne vous parlerai plus jamais d’analogie de Cube Rubik. Promis.

Ben voilà, voici la première ébauche de Jet Song, avant que j’y rajoute les voix finales, le fameux gazou, la guitare sèche, la flute et autres détails. Plus de claviers et plus de reverb dans le drum font aussi sonner le tout un peu plus Eighties.

Enjoy!


 

MTL 15/07/2011

26/07/2011

 

After au Nacho Libre.

 

Remake d’une pochette de James Blake.

Merci à Julie Roy, Anne-Christine Guy et Anne-Sophie Pelletier pour les photos. Désolé pour le flou général, la nuit les kodaks sont poches.

D’abord, désolé du léger abandon du blog, je viens d’enfiler deux shows et un voyage au Lac St-Jean qui m’ont un peu occupés! Je vous promets que ce blog ne tombera pas dans le cimetière de l’Internet (avec Geocities et Altavista).

Quelques suggestions de tounes. Encore une fois, c’est pas tout sorti hier, mais plus avant-avant-avant hier.

 

Un:

Ça c’est ce que j’écoutes le plus de ces temps-ci. C’est un truc qui m’a échappé quand c’est sorti (y’a même pas de revue de Pitchfork: tssssss…). L’album est vraiment bon, c’est comme un Owen Palett plus électro et moins énervé/énervant. Les premières chansons de l’album sont clairement les meilleures, mais je vous avoue que je lui dois encore plusieurs écoutes avant de le juger comme il se doit.

 

Deux:

Ford & Lopatin, anciennement “Games“. J’avais oublié de le mentionner dans mon dernier post du genre, mais Channel Pressure est un album de électro-pop tordu qui mérite qu’on lui accorde de l’attention. Aux premières écoutes, tout passe un peu vite, mais après le choc on y décèle des tonnes de références à des sons et arrangements années 80, qui sont apprêtées à leur propre manière, ce qui rend le tout pas mal intéressant. Le structures de chansons empruntes à la fois au “stream of consciousness” de la musique électro et à la pop. Emergency Room est vraiment accrocheuse cependant, et ce son de bass est tellement parfait. Bref, pas mal cool comme truc.

 

Trois:

Ça c’est sorti hier. Je suis totallement “hypé” par le prochain album de M83. Saturdays = Youth était incroyable, mais cette fois Anthony Gonzalez promet quelque chose d’épique. Dans cette chanson il y a quand même le côté pop se rapprochant de Kim & Jessie. J’ai hâte.

——

Sinon, j’ai bien aimé mon unique écoute de John Maus à date, et j’ai hâte d’écouter le nouveau Beirut (disponible dans des raccoins lugubres du web). Ah pis le nouveau Washed Out c’est quand même pas mal cool.

B-Side: Honey

12/07/2011

On prépare tranquillement le show de vendredi au Divan Orange et j’en profite pour ressortir des trucs de Sun Grass Room Street pas publiés.

Voici “Honey”, plus un nom de travail que d’autre chose, mais c’est dans ce démo qu’ont pris forme les pièces At The Garage Sale et Festival entres autres. L’idée du son relax et ensoleillé de l’album était en train de naître. C’était pas mal incomplet, alors j’ai gardé le plus intéressant.

Bonne écoute!

 

Hier et ce matin, on est allé pratiquer dans un chalet sur l’Ile d’Orléans (gracieuseté des parents de Anne-Élyse Hudon). Après des bonnes Crêpes à Larry (TM), on a fait une dernière pratique générale pour le show au OFF demain et on a pris des photos. C’est une bonne occasion de présenter mes musiciens.

Frédéric “Larry” Brunet. AKA le directeur musical qui aimerait avoir un micro-casque pour être plus crédible.

 

Anne-Élyse Hudon, basswoman pour qui le photographe avait clairement le bégin à en juger par le nombre de photos.

 

Anne-Christine Guy (à l’avant plan). Percussionniste et choriste. C’est elle qui a monté les décors du Festival OFF en passant.

 

Moi-même dans ma station d’opérations, où je peux exercer mes fonctions de leader idéologique et perfectionniste (adjectifs trop souvent confondus avec le despotisme et la tyrannie).

———-

The girls in the band.

 

 

Bassdrum-valise.

 

 

Photo-concept.

 

 

Version folk d’une pochette de My Bloody Valentine.

 

 

Un gros merci à Johannes Gröne pour les photos (et les pâtes)!

Ok je voulais vous partager mes trois chansons préférées du moment, même si elles ne sont pas tant nouvelles.

La première, c’est la pièce Go Outside de Cults. Je vous invite à écouter l’album [homonyme] au complet. La chanson est parue il y a un an, mais l’album est assez récent et c’est alors que je les ai découverts. Il est assez surprenant surtout que ce genre de bands ont tendance à n’avoir qu’une bonne chanson sur leur album. Mais ce n’est vraiment pas le cas ici.

Pis c’est vraiment estival.

 

Secondement, j’ai ressorti l’album Mines de Menomena (2010), et c’est vraiment un délice. Mélodique, rock, déconstruit mais pas trop. J’apprécie aussi beaucoup les paroles qui semblent toujours parler d’un gars qui ne se trouve pas hot mais qui essaye. En tous cas, je vous partage la pièce Tithe, qui démontre le côté mélodique du band (qui avait jusqu’à récemment trois compositeurs contribuant à parts égales). Si vous aimez, essayez aussi TAOS pour le côté plus rock.

 

Finalement, c’est un inmanquable de ce temps là. Bon Iver. Shit c’est un bon album. Voici la première toune, Perth.

Essayez ici: http://soundowl.com/track/w09/bon-iver-perth